Le navire

Deux vapeurs tout neuf

En 1904, afin de marquer son entrée sur l'Atlantique, la Canadian Pacific Railway Company (C.P.R.) commande deux paquebots jumeaux à la Fairfield Shipbuilding and Engineering Company de Govan (Glasgow) en Écosse. Ils seront les plus grands, les plus confortables et les plus rapides de la route pour le Canada.

Le 11 novembre 1905, l'Empress of Britain est lancé, suivi le 27 janvier 1906 par l'Empress of Ireland. Les deux navires font leurs voyages inauguraux à l'été 1906 à un peu plus d'un mois d'intervalle. Dès les premiers voyages, ils établissent des records de vitesse et deviennent rapidement très populaires auprès du public.

Les Empress font 167 mètres (550 pieds) de long par 20 mètres (65.5 pieds) de large. Ils comptent sept ponts dont le plus élevé est à 14 mètres (45 pieds) au dessus de la ligne de flottaison. Ils sont équipés de deux hélices en bronze de 25 tonnes mues par deux moteurs à quadruple expansion qui les propulsent à 20 noeuds (37 km/h) en haute mer.

Affiche CPLa compagnie Lloyd de Londres donne aux navires une cote de *100 A-1 dans leur registre, ce qui signifie qu'ils ont été inspectés et surveillés de la planche à dessin jusqu'aux essais en mer et qu'ils sont conformes à toutes les réglementations en vigueur concernant la sécurité pour le transport de passagers. Construits selon le principe des "deux compartiments", les navires peuvent rester à flot lorsque deux des onze compartiments étanches s'inondent. Après le naufrage du Titanic en 1912, des normes plus strictes sont imposées pour la sécurité des passagers. L’Empress of Ireland, alors équipé de 20 chaloupes de sauvetage pouvant accueillir 940 personnes se verra attribuer 20 chaloupes repliables supplémentaires, ce qui portera la capacité totale des chaloupes à 1860 personnes. On ajoute aussi à l’équipement du navire des vestes de sauvetage pour un total de 2100 dont 150 conçues spécialement pour les enfants et 24 bouées de sauvetage. Le navire a un certificat du Board of Trade de Liverpool en date du 20 février 1914 qui l’autorise à transporter 1860 personnes.

Ils sont également dotés d'un système de télégraphie sans fil Marconi et d'un système de détection d'icebergs par signaux sous-marins des plus modernes. Leur seule faiblesse en terme de sécurité est le système de fermeture des portes étanches. Pour permettre la circulation des ouvriers et passagers en tous temps, les dix cloisons séparant les onze compartiments étanches sont percées de 24 portes.